Vidéos : La Sûreté du Québec «pousse dans le cul» d'un taxi pour dégager la route
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

La Sûreté du Québec «pousse dans le cul» d'un taxi pour dégager la route

Voyez la vidéo.

Publié le par Les Autos dans Vidéos
Partager sur Facebook
2,054 2.1k Partages

Lundi matin, les chauffeurs de taxis en grève ont tenté de se faire entendre en bloquant les routes. La circulation était au ralenti sur l'autoroute Laurentienne, à Québec, en pleine heure de pointe. 

Il y avait environ une dizaine de véhicules de taxis qui bloquaient la route en direction sud, vers 7 h 45, d'après les informations de TVA Nouvelles. 

La Sûreté du Québec (SQ) a donc décidé de prendre les grands moyens pour libérer l'autoroute et laisser les automobilistes circuler. Pour y arriver, la SQ a poussé la voiture du chauffeur de taxi en collant son parechoc. 

Grâce à cette intervention inusitée, la circulation a pu reprendre normalement une dizaine de minutes plus tard. 

Voyez l'impressionnante vidéo qui fait maintenant le tour de la province! 

D'après les images filmées par un journaliste de TVA Nouvelles, le chauffeur de taxi au bord du désespoir n'a vraiment pas du tout apprécié se faire pousser de la sorte. 

Sur une autre vidéo, on le voit argumenter avec le policier alors que les deux sont sortis de leurs véhicules. 

Il n'y a toutefois eu aucune arrestation, d'après TVA Nouvelles. 

« On ne peut tolérer un projet de loi aussi inhumain que le projet de loi 17. Il faut que le gouvernement de François Legault retire totalement ce projet de loi qui anéantit la vie de 22 000 familles. Nous allons nous faire entendre pour alimenter sa réflexion », a expliqué Abdallah Homsy, porte-parole pour l’industrie du taxi, par voie de communiqué.   

Du nombre, se trouvait 

Youness Itsmail, qui a acheté son permis de taxi 150 000 dollars il y a deux semaines, a expliqué qu'il a hypothéqué sa maison pour avoir son permis. 

« Je vais direct en faillite », a-t-il déploré. 

Un autre chauffeur a dit en entrevue qu'il a vendu sa maison pour payer un permis de 200 000 dollars. Si son permis ne veut plus rien et qu'il n'a aucune compensation, il aura tout perdu. 

Partager sur Facebook
2,054 2.1k Partages

Source: TVA Nouvelles
Crédit Photo: Capture d'écran