Nouvelles : Une femme se fait tuer par une voiture qui se conduit seule d'Uber.

Une femme se fait tuer par une voiture qui se conduit seule d'Uber.

Une femme est décédée.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,880 1.9k Partages

À Tempe, en Arizona, une femme a été tuée par une voiture intelligente d'Uber. Il s'agirait de la première personne piétonnière à avoir été tuée par une voiture conduite par un système d'intelligence artificielle.

La femme traversait la rue, or elle n'aurait pas emprunté une des intersections réservées à cette fin.

Selon la police de Tempe, un conducteur était pourtant derrière le volant au cas où un problème survenait, or ni l'homme ni le système d'intelligence artificielle n'ont été assez rapides pour éviter l'accident.

Le nom de la victime n'a toujours pas été dévoilé et la police n'a toujours pas émis de commentaires quant à cet accident depuis lundi matin.

Selon le New York Times, un porte-parole d'Uber a tenu à rassurer la population collaborerait pleinement avec les forces de l'ordre.

Évidemment, cet accident fait en sorte qu'Uber a aussi annoncé qu'elle cesserait immédiatement ses tests de voitures conduites par une intelligence artificielle qui avaient présentement cours à New York, Pittsburgh, San Francisco et Toronto.

Il ne s'agit toutefois pas de la première personne morte dans un accident impliquant une voiture conduite par un système d'intelligence artificielle.

En 2016, un homme de l'Ohio est mort en Floride quand sa voiture de type Tesla a percuté une camionnette alors que son bolide était partiellement contrôlé par un système d'intelligence artificielle.

La voiture avait eu de la difficulté à apercevoir la camionnette blanche en raison du ciel dégagé et de l'intensité des rayons de soleil.

Uber effectuait des tests avec des voitures contrôlées par un système d'intelligence artificielle, mais la compagnie a déjà testé une flotte de camionnettes conduites par un système d'intelligence artificielle en Arizona.

Cet incident pourrait évidemment faire en sorte que l'arrivée massive des voitures conduites par un système d'intelligence artificielle sur les autoroutes pourrait être reportée à un avenir plus lointain.

Jusqu'ici, cette technologie est davantage employée par certaines élites, dont le président Obama et même par Donald Trump afin d'éviter que des secrets d'état puissent éventuellement être entendus par le conducteur.

Selon la National Highway Traffic Safety Administration, on estime que 37 000 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la route au cours de l'année 2016 seulement.

De nombreux groupes de pression qui n'hésitent pas à afficher publiquement leurs inquiétudes quant à cette nouvelle technologie risquent fort bien de s'emparer de ce triste accident afin de confirmer leurs craintes.

Enfin, rappelons qu'en 2017, un sondage mené par Alix Partners révélait que 49% des répondants disaient ne pas être en mesure de faire confiance à un système d'intelligence artificielle afin de conduire leur propre véhicule. 

Partager sur Facebook
1,880 1.9k Partages

Source: Motor Authority · Crédit Photo: Courtoisie