Nouvelles : Une conductrice âgée fonce avec sa voiture pour la deuxième fois dans un IGA.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une conductrice âgée fonce avec sa voiture pour la deuxième fois dans un IGA.

Pensez à votre sécurité, mais aussi à celle des autres!

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,477 1.5k Partages

Il y a des journées pires que d'autres dans la vie. Gageons que pour une femme de 74 ans de Thetford Mines, sa journée de lundi dernier s'est certainement classée parmi les pires de l'année, car la pauvre dame a foncé pour une seconde fois en six ans dans la façade d'un IGA.

Oui oui, vous avez bien lu. C'est la seconde fois en six ans que la pauvre dame doit composer avec cette situation plutôt embarrassante.

C'est donc vers 14h que la voiture de la pauvre dame a percuté la façade avant du marché d’alimentation IGA St-Pierre et fils.

Le Courrier Frontenac rapporte que selon le sergent Yves Simoneau de la Sûreté municipale, l'incident se serait produit après que la conductrice ait utilisé l'accélérateur au lieu de la pédale de frein. 

La femme s'apprêtait à alors à garer son véhicule dans un des espaces de stationnement quand sa voiture a soudainement foncé tout droit en direction du commerce.

C'est doublement malheureux pour cette femme, car en plus d'avoir endommagé gravement son véhicule ainsi que la façade du commerce, celle-ci risque d'avoir des ennuis avec la justice, étant donné qu'elle devait conduire en présence d’un ergothérapeute ou un moniteur de la Société de l’assurance automobile du Québec, mais que ce n'était pas le cas.

Selon ce que rapporte le Courrier Frontenac, les dommages sont évalués à 10 000 dollars et la conductrice devra payer un constat d'infraction de 169$.

Évidemment, une telle nouvelle a suscité de nombreuses réactions de la part du public et tandis que certains internautes se sont amusés à se moquer de la situation, plusieurs internautes en ont profité pour dénoncer le fait que plusieurs conducteurs avaient toujours leur permis de conduire, et ce, même s'ils n'avaient plus les facultés nécessaires pour le faire.

En réaction à l'article publié par la Courrier Frontenac, un internaute exprimait notamment: "On attend qu’elle tue des gens avant de lui enlever son permis avec de telles conditions… facile de pogner sur le pouce un ergothérapeute ou un moniteur de la SAAQ itinérant... De telles conditions utopiques, c’est comme donner un fusil à une personne qui n’a pas le droit de manipuler une arme. Le transport adapté et communautaire est pourtant génial à Thetford!"

Une autre internaute a souligné le fait que la conductrice n'en était pas à son premier incident du genre: "Je pense qu’elle n’a rien compris. Elle est très dangereuse. La prochaine fois, ce pourrait être une personne, ça presse, enlevez-lui son permis de conduire avant qu’elle tue quelqu’un."

Rappelons que selon la SAAQ, ce n'est pas l'âge d'un conducteur qui détermine sa capacité de conduire, mais son état de santé.

La SAAQ rappelle toutefois qu'il est obligatoire de "passer un examen médical et un examen visuel au moins six mois avant l’âge de 75 ans, 80 ans et tous les deux ans par la suite".

Enfin, à ceux et celles qui s'inquiètent de ne plus pouvoir conduire en raison de leur âge, la SAAQ se veut très rassurante à leur égard en expliquant:

"Sachez que très peu de personnes – environ 1 % – se font retirer leur permis à la suite de l'examen médical et de la vue.

Par contre, plusieurs d'entre elles – un peu moins de 50 % – auront des conditions à respecter. Par exemple :

  • éviter de conduire à la noirceur
  • porter des verres correcteurs
  • conduire un véhicule à transmission automatique"

Pensez à votre sécurité, mais aussi à celle des autres!

Et pourquoi pas, à la sécurité des façades d'épicerie!

Partager sur Facebook
1,477 1.5k Partages

Source: Courrier Frontenac
Crédit Photo: Courtoisie Sébastien Lambert Grenier