Nouvelles : Une compagnie québécoise captée en flagrant délit de déverser illégalement du béton

Une compagnie québécoise captée en flagrant délit de déverser illégalement du béton

Une photo choc qui a fait le tour du web.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,200 1.2k Partages

Un employé de la compagnie Béton Mercier a décidé de déverser le contenu de sa bétonnière dans un fossé dans la ville de Saint-Philippe en Montérégie. Il a été pris en flagrant délit par un citoyen qui a immortalisé le moment et la photo est devenu virale très rapidement.

Partagé plus de 25 000 fois sur Facebook, c'est une des photos du qui a fait le tour du web au Québec la fin de semaine dernière. Ce geste de dégradation de l'environnement a fait réagir la toile avec une intense ferveur. Parmi les nombreux commentaires liées à cette publication, on peut en lire de nombreux qui ne comprennent pas le geste de l'ouvrier : "Comment une personne responsable peut agir de la sorte?", "Le chauffeur devrait être signalé au Ministère de l'environnement", "J'espère que le chauffeur et la compagnie auront une amende", "Vraiment pas fort, j'espère qu'ils seront pénalisé", "Il faut qu'on lui donne une amende salée pour ce geste irresponsable" ou encore "Une preuve béton d'irrespect de la nature".

Ciment Québec, qui est propriétaire de Béton Mercier, a été pris de court par la situation et n'a pas eu d'autres choix que de s'excuser et d'essayer de réparer les dégâts commis par son employé aux pratiques douteuses. Un coup dur pour l'entreprise qui met en avant dans ses communications le fait d'avoir de profondes valeurs environnementales. À la suite de l'événement, l'entreprise a émis un communiqué de presse où elle explique être désolée qu'une telle situation se soit produite. Elle ajoute également qu'une fois après avoir pris connaissance de la situation, elle a mobilisé une de ses équipes afin de nettoyer le fossé en question.

Même si la réaction de l'entreprise est louable, le Ministère de l'environnement a été saisi suite à la révélation de ce scandale. Malheureusement l'inspecteur assigné à cette affaire n'a pas pu constater l'ampleur des dégâts puisqu'une fois arrivé sur place, la scène avait déjà été nettoyé. Le Ministère va cependant continuer son enquête afin de savoir ce qui s'est réellement passer à Sainte-Philippe en fin de semaine dernière. Le Ministère effectuera un rapport qui permettra à la ville de déterminer si oui ou non elle décide de poursuivre Ciment Québec.

Partager sur Facebook
1,200 1.2k Partages