Nouvelles : Un Québécois en moto pris en flagrant délit de texter à plus de 110 km/h

Un Québécois en moto pris en flagrant délit de texter à plus de 110 km/h

Un véritable danger public.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,053 3.1k Partages

C'est ce qu'on appelle être un pur irresponsable, un motard a été pris en photo en train de texter alors qu'il roulait à plus de 110 km/h sur l'autoroute 15.

C'est TVA Nouvelles qui rapporte cette nouvelle qui fait froid dans le dois mais qui nous énerve également. Un motard a été pris en photo en train de texter alors qu'il roulait à plus de 110 km/h sur l'autoroute 15. TVA Nouvelles explique que la Sûreté du Québec enquête actuellement pour retrouver la trace de ce motard qui a mis sa vie en danger mais qui a surtout mis en danger la vie des autres usagers de l'autoroute, ce qui est bien plus problématique.

Des photos ont été prises par un couple et publiées sur les médias sociaux relate TVA Nouvelles. Des photos qui ont fait vivement réagir notamment chez les motards qui ont demandé à ce que cette photo soit retirée sous prétexte que cela donne une mauvaise image de leur communauté. Le couple voulait simplement sensibiliser la population sur les danger de texter au volant, surtout à moto et à 110 k/h.

Dans tous les cas, le mal est fait et la Sûreté du Québec est sur le cas. Elle va tout faire pour retrouver ce danger public et si elle y arrive, il risque 600 dollars d'amende ainsi que cinq point d'inaptitude. On le rappelle que c'est très dangereux de texter au volant parce que il y a d'autres personnes avec vous sur la route et que vous n'avez pas le droit de jouer avec ça.

Cette histoire choquante arrive au moment où les autorités souhaitent contrer le plus possible les conducteurs de véhicules qui textent au volant. En effet, au mois de juillet la Sûreté du Québec a mobilisé une douzaine de leurs agents pour quadriller les autoroutes 10, 20, 30 et 55. Une grande opération coup de poing de la SQ qui a décidé d'utiliser un autobus banalisé pour quadriller ces quatre autoroutes très fréquentées au sein de la province indique TVA Nouvelles. Il y avait donc deux policiers dans les autobus qui observaient les moindres faits et gestes des automobilistes afin de mieux comprendre leurs comportements de conduite mais surtout pour les prendre en flagrant délit d'usage de leur cellulaire au volant. Les policiers ont donc pu procéder à plusieurs arrestations. 

Partager sur Facebook
3,053 3.1k Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Riders-QC