Nouvelles : Un Québécois arrêté pour avoir conduit sous l'effet de la drogue et possession de cannabis illégal.

Un Québécois arrêté pour avoir conduit sous l'effet de la drogue et possession de cannabis illégal.

De nombreuses questions se posent.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,146 1.1k Partages

La ville de Québec a été le théâtre de la première arrestation pour conduite sous l'effet de cannabis depuis la légalisation. L'automobiliste avait également du cannabis illégal non acheté à un point de vente de la Société Québécoise du Cannabis (SQDC).

C'est le Journal de Québec qui rapporte cette nouvelle qui va intéresser tous les consommateurs de cannabis qui possèdent une voiture. En effet, dans la nuit de dimanche à lundi, la ville de Québec a été le théâtre de la première arrestation pour conduite sous l'effet de cannabis depuis la légalisation. L'automobiliste avait également du cannabis illégal non acheté à un point de vente de la Société Québécoise du Cannabis (SQDC). Après cette première arrestation, beaucoup de questions se posent concernant la procédure que vont devoir appliquer les policiers à des cas similaires. 

L'homme en question qui est donc la première personne arrêtée pour conduite sous l'effet de cannabis depuis la légalisation explique le Journal de Québec. Selon le quotidien, il s'agit d'un homme de la ville de Lévis, qui a été arrêté au coin de l'autoroute Bourassa et du boulevard Laurier avec pour particularité d'avoir ses phares éteints. Il n'en fallait pas plus pour la police de Québec pour procéder à une arrestation et à des tests pour savoir si ce dernier était sous l'effet du cannabis.

En quoi consiste ces fameux tests d'aptitude à la conduite ? Ils sont plus ou moins similaires à ceux qui sont effectués par la police pour savoir si un automobiliste est sous l'emprise de l'alcool ou non explique le Journal de Québec. Ainsi, les policiers ont fait passé à cet homme de 40 ans des tests de coordination des mouvements et ce dernier aurait échoué complètement. Mais ce n'est pas tout explique le quotidien, une fois les tests effectués, les policiers ont découvert qu'il avait du cannabis en sa possession mais qu'il ne s'agissait pas de cannabis légal.

Comment les policiers se sont rendus compte qu'il était en possession de cannabis illégal ? Le Journal de Québec indique que l'homme n'a pas su répondre où il a acheté son cannabis, il n'avait aucun reçu sur lui pour prouver qu'il avait acheté son cannabis de manière illégal, son produit n'était pas d'un emballage de la Société Québécoise du Cannabis (SQDC). Trois éléments qui ont démontré aux policiers qu'il s'était procuré son cannabis sur le marché noir. 

L'homme de 40 ans a été arrêté puis libéré par sommation. Son véhicule a été également saisit. Il va devoir comparaître devant un tribunal pour répondre de ses actes qui sont maintenant sévèrement réprimandés par la loi. Il risque notamment de perdre son permis de conduire et de recevoir une amende très salées. Ce premier procès pour conduite sous l'effet de cannabis depuis la légalisation va être très intéressant à suivre parce qu'il va créé un précédent et on imagine que cet homme va bénéficier d'une sanction exemplaire parce qu'il sera le premier jugé pour ce type d'acte.

Plus que jamais le cannabis est le sujet chaud du moment partout au Québec et au Canada. Il risque de monopoliser l'attention des médias au cours des prochaines semaines et des prochains mois puisque sa légalisation va susciter de nouvelles réglementations et de nouvelles types de sanctions. Il s'agit donc d'une affaire à suivre de très près.

Partager sur Facebook
1,146 1.1k Partages

Source: Journal de Québec · Crédit Photo: iStock