Nouvelles : Un Québécois arrêté deux fois en cinq jours pour alcool au volant
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Un Québécois arrêté deux fois en cinq jours pour alcool au volant

Un véritable irresponsable.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
440 440 Partages

Parfois dans la vie, il y a des gens qui ne retiennent pas les leçons qu'ils viennent d'apprendre et c'est exactement le cas de ce québécois qui s'est fait arrêter deux fois en cinq jours pour alcool au volant.

C'est le quotidien le Journal de Montréal qui rapporte cette nouvelle qui va en faire réagir plus d'un : ça va en agacer certains et ça va peut-être en faire rire d'autres. En effet, dans la ville de Mont-Tremblant, un homme de 54 ans s'est fait arrêter deux fois en cinq jours pour alcool au volant. Un véritable irresponsable. Les deux arrestations ont eu lieu pendant la période du temps des fêtes. Lors de la deuxième arrestation, il s'est même permis d'arriver complètement saoul au commissariat alors qu'il venait récupérer son véhicule. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'a pas froid aux yeux.

D'après les informations du Journal de Montréal, la première arrestation a eu lieu dans la nuit du 23 décembre. Selon le quotidien, c'est un citoyen qui aurait alerté la police parce qu'il l'aurait vu conduire de manière totalement instable. Voyant ça, il a évidemment pris peur pour les autres automobilistes qui auraient la malchance de croiser sa route. Les patrouilleurs ont réussi à l'intercepter, mais la police n'a pas pu mesurer précisément son taux d'alcoolémie. Sa voiture a été simplement saisie comme c'est le cas dans ce genre de situation. 

C'est le 27 décembre qu'il a décidé de venir chercher son véhicule explique le Journal de Montréal. Il s'est présenté en fin d'après-midi au commissariat de Mont-Tremblant. Par contre, il est venu au volant d'un autre véhicule et là encore, il sentait vraiment l'alcool d'après les policiers. Après être passées au test de l'éthylomètre, les forces de l'ordre se rendent compte qu'il est trop intoxiqué pour conduire. 

Cet automobiliste qui a donc trop joué avec le feu s'est vu placé en détention jusqu'à sa comparution qui avait lieu le lendemain raconte le Journal de Montréal. Son permis de conduire a été suspendu pendant 90 jours et il ne pourra pas consommer d'alcool au cours de cette période. Le quotidien explique qu'il devra repasser devant les juges au mois de février prochain, cette comparution concernera sa deuxième arrestation.

Partager sur Facebook
440 440 Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Courtoisie