Nouvelles : Un homme menotté sort son arme à feu à l'arrière d'une voiture de police

Un homme menotté sort son arme à feu à l'arrière d'une voiture de police

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'il venait d'être arrêté pour avec des facultés affaiblies, un homme menotté a réussi à sortir son arme à feu à l'arrière d'une voiture de police. Un événement complètement inattendu qui est en train de faire le tour du pays.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle bien troublante qui nous vient de la ville de Toronto. Dimanche dernier la police est appelée pour leur signaler une personne qui conduisait avec des facultés affaiblies dans le quartier de l'Esplanade, mais les officiers ne se sont pas rendu compte qu'il avait bien fait plus de choses que de boire de l'alcool et conduire sa voiture. En effet, dans la vidéo filmée par la caméra de la voiture de police, on peut voir l'individu fortement gesticuler pour sortir quelque chose de sa poche. Il ne s'agissait pas de n'importe quoi parce que c'était une arme à feu qu'il cherchait.

Selon les informations relayées par Radio-Canada, les policiers ont expliqué avoir entendu un objet tomber sur le sol de la voiture ce qui les a forcés à arrêter le véhicule pour voir ce qu'il se passait. C'est à ce moment-là qu'ils ont découvert le pot aux roses. Ce résident de Mississauga qu'ils avaient arrêté transportait une arme avec lui. Ils ont par la suite mis l'arme de côté et fouillé à nouveau l'individu pour être certains qu'il n'avait pas d'autres armes sur lui.

S'il y a plus de peur que de mal dans cette histoire, une question subsiste raconte Radio-Canada. En effet, comment les policiers ne se sont pas rendu compte que cet homme avait une arme à feu sur lui alors qu'ils l'avaient fouillé au préalable ? Difficile à dire. C'est pourquoi une enquête interne a été ouverte pour faire la lumière complète sur cette histoire. Elle tâchera également d'expliquer pourquoi cette vidéo a fuité sur les médias sociaux. La police de Toronto en a profité aussi pour informer tous ces officiers sur la méthode qu'avait utilisé l'individu pour cacher son arme.

L'homme en question est confronté au total à 9 accusations, dont conduite avec capacité affaiblie, possession d'une arme à feu sans autorisation et port d'une arme dissimulée. Son procès est prévu pour le 4 novembre prochain.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Youtube