Nouvelles : Trois pauvres chats oublié pendant 22 jours dans le véhicule d'un refuge pour les animaux

Trois pauvres chats oublié pendant 22 jours dans le véhicule d'un refuge pour les animaux

L'affaire fait scandale

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
871 871 Partages

Un incident qui s'est produit à Edmonton dans l'Alberta provoque la colère des associations de défense des animaux.

Et pour cause, trois chats ont été oubliés dans une voiture appartenant à un refuge pour les animaux pendant 22 jours. 

C'est la Humane Society d'Edmonton qui est mise en cause dans cette affaire. L'incident serait dû à un gros problème d'organisation lors du transfert des trois animaux. 

Le refuge a indiqué avoir ouvert une enquête interne pour déterminer les circonstances de l'incident et s'assurer que cela ne se reproduise plus à l'avenir. 

Mais pour les groupes de défense des animaux, cela ne suffit pas. Certains réclament une enquête plus poussée ainsi que des sanctions. 

"Il y a un conflit d'intérêts assez sérieux à mon avis parce que la Humane Society d'Edmonton doit enquêter sur elle-même" explique Camille Labchuk de l'organisme Animal Justice. 

L'incident serait dû à une erreur de la part du refuge qui devait transférer les trois chats d'un refuge à l'autre. 

À cause de ce dysfonctionnement, les animaux ont été retrouvés 22 jours plus tard, le 18 avril. 

Les chats étaient évidemment dans un état alarmant. Les trois animaux étaient déshydratées, affamés et présentaient des brûlures aux pattes à cause de leur urine. 

Fort heureusement, aucun chat n'est décédé à cause de cet oubli. L'histoire s'est même bien finie puisque les trois animaux ont été adoptés peu de temps après l'incident. 

Mais les trois pauvres chats sont passés très proches de la mort!

Après l'incident, la Humane Society d'Edmonton a indiqué avoir passé en revue tous les dossiers des employés et amélioré les procédures. 

Camille Labchuck réclame néanmoins une enquête de la part des agents provinciaux ainsi que des sanctions. 

"En 2018, nous comptons encore principalement sur les organismes de charité privés pour faire respecter les lois contre la cruauté animale et, à notre avis, ce n'est plus suffisant" a ajouté la directrice de l'organisme Animal Justice.

Il est vrai que ce genre de dysfonctionnement est inadmissible. L'histoire aurait pu avoir une issue beaucoup plus tragique!

Heureusement, les chats ont été sauvés à temps et ont même trouvé un foyer!

Tout est bien qui finit bien. 

Partager sur Facebook
871 871 Partages

Source: Huffington Post Québec · Crédit Photo: iStock