Nouvelles : Les automobilistes risquent d'être grandement affectés par la fin des “quotas de tickets”

Les automobilistes risquent d'être grandement affectés par la fin des “quotas de tickets”

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'on croyait que l'abolition des "quotas de tickets" profiterait aux conducteurs, c'est tout le contraire qui semble se produire. En effet, suite à la décision de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, voilà que les coffres de la ville ont reçu 18 millions $ de moins que prévu grâce aux constats d’infraction.

C'est en 2014 que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avait dû reconnaître qu'il existait bel et bien un quota qui obligeait les patrouilleurs à remettre un certain nombre de contraventions chaque jour.

Lors de son élection, la mairesse s'était aussitôt engagée à mettre fin à cette pratique, tout en annonçant qu'à la place, on reverrait à la hausse le coût des tickets de stationnement.

La stratégie semblait logique, mais malheureusement, elle n'a pas donné les résultats souhaités.

Outre la contravention "régulière" qui est passée d'un montant de 53 dollars à 62 dollars, les amendes pour s’être garé en double ou dans une zone pour personnes handicapées avaient aussi subi une hausse significative.

Mais au lieu d'obtenir un montant prévu de 186 M$ en 2018, les coffres de la ville ont dû se contenter d'une somme de 168,1 M$.

Il faut savoir que le phénomène n'est pas récent, car depuis 2014, on observe chaque année des revenus des tickets qui sont en deçà des prévisions.

On a longtemps laissé entendre que ces baisses de revenu étaient associées aux moyens de pression du syndicat des policiers, mais les choses n'ont pas vraiment changé depuis la fin du conflit en 2017.

Le président du comité exécutif, Benoit Dorais, a expliqué lors de la présentation du bilan financier de la Ville que le tir avait été réajusté pour 2019 "pour prendre en compte les volumes réduits".

Parmi ces réajustements, on peut notamment penser à la contravention de stationnement régulière qui est passée de 62 $ à 78 $, ainsi qu'à celle qui est remise pour se garer dans une voie réservée, qui coûtera désormais 302 $ au lieu de 150 $.

Enfin, voici une liste très intéressante des revenus obtenus par la ville grâce aux contraventions, et ce, au cours des dernières années:

2013

Prévu : 178 M$

Réel : 172 M$

2014

Prévu : 168 M$

Réel : 160 M$

2015

Prévu : 175 M$

Réel : 156 M$

2016

Prévu : 176 M$

Réel : 147 M$

2017

Prévu : 174 M$

Réel : 155 M$

2018

Prévu : 186 M$

Réel : 168 M$

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Courtoisie