Nouvelles : La fin du pétrole d'ici 2028

La fin du pétrole d'ici 2028

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que les enjeux environnementaux prennent de plus en plus de place dans le débat public, un célèbre économiste américain prédit que le pétrole et les autres énergies fossiles pourraient devenir inutiles d'ici 2028. Rien que ça.

C'est le Journal de Montréal qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire couler beaucoup d'encre. En effet, le pétrole ainsi que toutes les énergies fossiles (nucléaire, gaz et charbon) pourraient devenir inutiles d'ici 2028 au profit des énergies renouvelables que sont notamment l'énergie solaire, l'éolien. Rappelons toutefois, avant d'aller plus loin, qu'il s'agit d'une prédiction de l'économiste américain Jeremy Rifkin qui dans son dernier livre «Le New Deal vert mondial» prévoit que notre société va se tourner vers un capitalisme vert.

Comment Jeremy Rifkin justifie cette prédiction ? Le Journal de Montréal indique que selon les études de marché de l'économiste, l'énergie solaire et l'énergie éolienne sont désormais très bon marché. Leurs coûts moyens respectifs seraient même moins chers que celui des énergies fossiles relate le quotidien.

Le Journal de Montréal explique que selon le raisonnement de Jeremy Rifkin, il ne reste que quelques années à vivre aux énergies fossiles et il se pourrait même que leur disparition engendre de nombreuses pertes économiques puisque des investisseurs commencent déjà à anticiper le changement de société qui se trouve à notre porte. Le quotidien indique que c'est jusqu'à 100 000 milliards d'actifs dont notamment des hydrocarbures non extraits et des pipelines abandonnés, qui pourraient être perdus, un chiffre qui fait froid dans le dos.

Ce sont les énergies renouvelables qui prendront donc la relève, accompagnées de réseaux de communication par téléphone et de transports électriques, selon les propos de l'économiste relayés par le Journal de Montréal. Si l’on est plutôt face à une prédiction relativement idéaliste dont beaucoup d'entre vous rêvent, Jeremy Rifkin prévient que notre planète risque de faire face à un grand problème d'ici les prochaines années: le manque d'eau.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Adobe Stock