Nouvelles : La femme «la plus rapide du monde» se tue en voulant battre son record

La femme «la plus rapide du monde» se tue en voulant battre son record

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Jessi Combs était reconnue comme étant « la femme plus rapide sur quatre roues ».

En 2013, elle avait réussi à atteindre les 640 km/h !

Mais Jessi voulait battre son record. Ça ne s’est pas du tout passé comme elle l’espérait. Elle s’est tuée dans un accident qui s’est produit dans une zone désertique de l’Ouest américain, mardi. Elle avait 39 ans.

« Les secours ont été prévenus qu’une voiture dotée d’un moteur à réaction s’était écrasée dans le désert d’Alvord », a indiqué le shérif du comté de Harney, dans l’Oregon.

« Les causes de l’accident restent inconnues et font actuellement l’objet d’une enquête », souligne le communiqué de la police.

Depuis octobre 2018, Jessi Combs conduisait une voiture à réaction pour améliorer ses performances.

Certains sites spécialisés ont affirmé que Jessi Combs avait réussi à dépasser les 680 km/h, mais un problème mécanique l’avait empêchée de faire valider son nouvel exploit. La pilote américaine espérait que son nouveau record soit reconnu mardi, mais elle a plutôt trouvé la mort dans ce tragique accident.

Jessi Combs était une mécanicienne qui rêvait de battre le record de « la femme la plus rapide du monde ». C’est Kitty O’Neil qui détient ce titre officiel depuis 1976 après avoir réussi à dépasser les 825 km/h, à bord d’un véhicule de trois roues dans le même désert d’Alvord.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Daily Mail et Le Parisien
Crédit Photo: Capture d'écran