Nouvelles : La CAQ souhaite en finir avec les quotas de contraventions

La CAQ souhaite en finir avec les quotas de contraventions

En voilà une bonne nouvelle.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
6,376 6.4k Partages

Voilà enfin une bonne nouvelle annoncée par le nouveau gouvernement dirigé par la CAQ, le parti a décidé qu'il veut en finir avec les quotas de contraventions. Une pratique qui est selon le parti un véritable fléau.

C'est le quotidien le Journal de Québec qui rapporte cette nouvelle qui va sans doute en réjouir plus d'un. La CAQ a décidé qu'il veut en finir avec les quotas de contraventions. En effet, le nouveau gouvernement de François Legault a décidé donc d'en finir avec cette pratique dit détestable dite des quotas indique le Journal de Québec. La CAQ a expliqué qu'elle ne trouvait pas ça sain d'imposer des quotas et de mettre la pression sur de pauvres policiers qui n'ont rien demandé.

Le Journal de Québec explique que la CAQ trouve que cela est une perte de temps pour les policiers de se concentrer sur des contraventions alors qu'ils pourraient être affectés à des affaires beaucoup plus importantes que de mettre de simples contraventions. Ainsi l'opinion de la CAQ est que les policiers ont bien mieux à faire que de faire la chasse aux voitures mal garées.

D'ailleurs pour accentuer sa prise de position, la CAQ va présenter un projet de loi qui s'inspire de ce qui se fait dans certains États américains qui interdisent les quotas de contravention relate le Journal de Québec. La CAQ indique également qu'il est totalement inadmissible que certaines villes prennent en considération les revenus engendrés par des contraventions dans leurs budgets prévisionnels annuels. 

En effet, le Journal de Québec, explique que la CAQ veut en finir avec cette vieille pratique budgétaire qui ne sont pas très éthiques aux yeux du partis afin de trouver de l'argent ailleurs. Selon l'équipe de François Legault les contraventions sont là pour sanctionner les mauvais automobilistes qui font des erreurs graves sur la route pas pour combler des trous dans le budget d'une ville.

C'est donc une affaire à suivre et on très curieux de savoir comment la population québécoise va prendre cette nouvelle qui on se doute risque d'en réjouir plus d'un. D'autres détails sont à attendre au cours des prochains jours ou des prochaines semaines.

Partager sur Facebook
6,376 6.4k Partages

Source: Journal de Québec · Crédit Photo: Facebook SQ