Nouvelles : Important retard dans la livraison du nouveau pont Champlain

Important retard dans la livraison du nouveau pont Champlain

On parle de plusieurs mois de retard.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
592 592 Partages

Il s'agit d'une nouvelle qui va sans doute avoir l'effet d'une bombe au sein de l'opinion publique québécois. L'inauguration du nouveau pont Champlain sera retardée de quelques mois en raison des retards pris dans sa construction.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle d'une importance majeure pour les automobilistes québécois qui avait prévu de profiter du nouveau pont Champlain d'ici la fin de l'année. Il va falloir faire preuve d'une grande patience puisque son inauguration ne va seulement avoir lieu que dans quelques mois, au début du printemps précisément. C'est presque six mois de retard par rapport à l'inauguration initiale qui devait avoir lieu le 21 décembre 2018. Un sacré retard qui ne fait pas faire beaucoup d'heureux.

D'après les informations de Radio-Canada, le gouvernement fédéral va annoncer la nouvelle demain en tout début de journée lors d'une conférence de presse spéciale prévue à cet effet. Dans cette annonce, le gouvernement par l'intermédiaire du ministre de l'Infrastructure et des collectivités François-Philippe Champagne va donc annoncer le retard dans la construction d'une nouveau Champlain. Mais ce qui va nous intéresser c'est de connaître la nature du retard, sa durée exacte et surtout les raisons qui ont menées à un tel retard. En effet, il va falloir expliquer aux citoyens pourquoi ils vont devoir attendre jusqu'au printemps 2019 pour utiliser le nouveau pont Champlain.

Radio-Canada explique qu'il s'agit d'une demi-surprise parce que au début du mois d'octobre Infrastructure du Canada avait tout même évoqué la possibilité qu'il y ait un peu de retard sur l'inauguration du nouveau pont Champlain. Néanmoins personne ne s'attendait à ce qu'il y ait presque six mois de retard. Radio-Canada explique que le gouvernement annonce pour motifs de ce retard qu'il s'agit d'un chantier complexe mais il va en falloir plus pour convaincre les citoyens qui ne vont pas du tout se réjouir d'une telle nouvelle. En effet, ce genre d'information pourrait contribuer à diminuer la confiance envers le gouvernement fédéral.

Hormis la complexité du chantier, Radio-Canada estime que d'autres excuses seront également mis de l'avant par le gouvernement dont la grève des grutiers, l'arrivée du gel et d'autres enjeux de sécurité. Ainsi, la carte de la sécurité serait utilisé pour justifier un retard qui pourrait s'étirer dans le pire des cas jusqu'au mois de juin 2019. Une information dure à avaler sachant que le nouveau pont Champlain aura coûté plus de 4,2 milliards de dollars. À ce prix-là, c'est normal que les citoyens s'attendent à ce que le pont soit livré à l'heure.

Mais ce n'est pas tout, Radio-Canada explique que le grand perdant de cette histoire de retard de livraison ne serait pas les citoyens ni le gouvernement fédéral mais le consortium de construction qui va devoir payer des amendes excessivement chères en cas de retard. En effet, à partir du 21 décembre 2018, le consortium de construction devrait payer 100 000 dollars de retard par jour au cours des sept premiers jours de retard mais ce n'est pas tout après la première semaine, cela sera 400 000 dollars par jour. Sans compté qu'il faudra dépenser 10 millions de dollars pour laisser ouvert l'ancien pont Champlain six mois supplémentaires. Vous l'aurez compris, il n'y a que des perdants dans cette histoire mais certains vont perdre plus que d'autres.

Partager sur Facebook
592 592 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Facebook