Nouvelles : Desjardins, la Banque de Montréal et la Banque Scotia au coeur d'une action collective.

Desjardins, la Banque de Montréal et la Banque Scotia au coeur d'une action collective.

Prenez le temps de vous informer.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,745 3.7k Partages

Une demande d'action collective a été déposé par l'Association pour la protection automobile (APA) contre trois banques québécoises en raison de frais exigés trop élevés lors de l'achat ou de la location d'un véhicule financé. 

C'est le Journal de Montréal qui nous apprend cette nouvelle d'une très grande importance pour toutes les personnes qui ont acheté ou loué une auto dans les trois dernières années. En effet, le quotidien nous apprend qu'une demande d'action collective a été déposé par l'Association pour la protection automobile (APA) contre les Caisses Desjardins, la Banque de Montréal et la Banque Scotia en raison de frais exigés trop élevés lors de l'achat ou de la location d'un véhicule financé par un prêt. 

Mais quelle est la raison précise de cette demande d'action collective? Le Journal de Montréal explique que l'APA affirme que les trois banques ont réclamé des frais beaucoup trop élevés à leurs membres pour inscrire le contrat de financement dans le Registre des droits personnels et réels mobiliers. Les trois institutions financières chargeraient selon les cas entre trois et plus de dix fois plus cher que ce qu'elles devraient chargées en réalité.

En effet, le Journal de Montréal raconte l'histoire d'une femme qui a acheté une voiture en septembre 2015 par l'intermédiaire d'un prêt de la Banque Scotia remboursable sur 96 mois. Et c'est là que cela devient intéressant parce que la femme s'est vu chargé 72,78$ pour inscrire son contrat au Registre des droits personnels et réels mobiliers, soit pratiquement le double que ce charge ce dernier. Les deux autres banques chargeraient un peu moins à savoir 68,17$ pour la Banque de Montréal et 39$ pour Desjardins selon les informations de l'Association pour la protection automobile. 

L'APA estime donc que sa demande d'action collective est justifiée sachant que d'après ce que rapporte le Journal de Montréal, Services Financiers BMW facture 12,89$ et Honda Services Financiers facture 5,25$ pour inscrire un contrat au Registre des droits personnels et réels mobiliers. Cette action collective concernerait tous les individus qui ont acheté ou loué un véhicule neuf (voiture, bateau, moto) à partir du 11 juillet 2015 avec un prêt d'une des trois institutions financières citées plus haut. La demande d'action collective réclame le remboursement des frais d'administrations ainsi que 100$ pour chaque participant au recours.

Une affaire à suivre qui va sans doute faire beaucoup de bruit dans les médias ces prochains jours.

Partager sur Facebook
3,745 3.7k Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: WikiMedia