Nouvelles : Des experts accusent les pétrolières d'avoir procédé à des hausses abusives du prix de l'essence.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Des experts accusent les pétrolières d'avoir procédé à des hausses abusives du prix de l'essence.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
4,806 4.8k Partages

Plusieurs automobilistes l'ont certainement remarqué, mais le prix de l'essence a subi une hausse significative depuis le début du mois de février et selon certains experts, les pétrolières auraient abusé des consommateurs en procédant à une telle hausse.

Depuis un mois, on a observé une hausse de 7% du prix du baril de pétrole, mais en plus, il faut aussi savoir que les pétrolières ont haussé de 27,6 % le prix qu’elles nous facturent pour payer le coût du pétrole brut et de son raffinage en essence.

Ainsi, en l'espace de quelques semaines seulement, les pétrolières sont donc passées d'un bénéfice de 56,1 cents par litre d’essence vendu au Québec à un bénéfice de 71,6 cents le litre, soit une hausse de 15,5 cents le litre.

Dans le secteur de Montréal, le prix du litre d'essence se vend en moyenne à 1,27 $ le litre, tandis qu'il y a quelques semaines, le même litre se vendait à 1,10 $.

Les experts illustrent la hausse du prix minimal à la rampe  en expliquant que celle-ci pourrait se traduire par une augmentation du baril de pétrole de 24,64 $ CA, soit autour de 18,50 $ US.

Une telle hausse fait donc dire aux spécialistes qu'elle est extrêmement exagérée, étant donné qu'elle ne correspond aucunement à la réelle augmentation des cours du baril de pétrole brut lors de la même période. Ici, mentionnons que le prix du baril de pétrole brut est passé de 3,60 à 4,50 $ US pour la même période de temps, ce qui signifie que la hausse ressentie auprès des conducteurs est 4 à 5 fois plus élevée que l’augmentation que les pétrolières doivent payer pour s’approvisionner.

D'ailleurs, les experts nous préviennent qu'il ne faudra pas s'attendre à beaucoup de la part des deux gouvernements, car ceux-ci profitent énormément des taxes liées à la vente d'essence.

Voici enfin une liste des composantes estimées des prix à la pompe à Montréal: 

COMPOSANTES 6 FÉVRIER 13 MARS

Marge des pétrolières(1) 

56,1 cents (6 février) 71,6 cents (13 mars)

Marge de détail des essenceries

6,9 cents (6 février) 6,1 cents (13 mars)

Transport raffinerie – essencerie

 0,3 cent (6 février) 0,3 cent (13 mars)


Taxes fédérales 

14,8 cents (6 février) 15,5 cents (13 mars)


Taxes du Québec 

31,7 cents (6 février) 33,2 cents (13 mars)


Prix à la pompe du litre 

109,8 cents (6 février) 126,7 cents (13 mars)

Partager sur Facebook
4,806 4.8k Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Courtoisie