Nouvelles : Des camionneurs de l'Alberta organisent un convoi afin de s'opposer à Greta Thunberg.

Des camionneurs de l'Alberta organisent un convoi afin de s'opposer à Greta Thunberg.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'au Québec, des centaines de milliers de gens ont marché dans les rues de Montréal lors de la visite de la jeune activiste Greta Thunberg, voilà qu'en Alberta, ce sont les camionneurs qui se mobilisent pour sa venue. Toutefois, ce n'est pas dans le but d'appuyer la cause de la militante, mais pour s'opposer à son mouvement écologique.

La personne derrière ce mouvement de camionneurs se trouve à être Glen Carritt. En février dernier, Carritt avait mobilisé un convoi nommé "United We Roll" qui s'était rendu jusqu'à Ottawa.

En ce qui concerne le passage de Greta Thunberg, l'homme avait annoncé que le même convoi se présenterait à Red Deer, à environ 150 kilomètres au sud de la capitale albertaine.

Le convoi avait l'intention de se présenter devant l’Assemblée législative de l’Alberta à midi, soit le moment exact où la jeune militante devait s'adresser au public.

Selon Carritt, le mouvement écologique qui a considérablement gagné en popularité dans les derniers mois en raison du dévoilement de plusieurs rapports inquiétants quant aux changements climatiques fait en sorte qu'il met en péril l’industrie des énergies fossiles, dont dépendent grandement les gens qui vivent en Alberta.

Dans une entrevue accordée La Presse Canadienne, Carritt a déclaré: "Nous sommes très frustrés par le fait que nous n’avons toujours pas de pipeline et que nous continuons à acheter du pétrole étranger. [...] Nous n’avons plus besoin de ces personnes qui viennent nous parler de nos normes environnementales quand elles ne les connaissent pas et ne les comprennent pas vraiment".

Pour sa part, le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, bien que celui-ci a clairement fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de rencontrer la jeune militante, il a toutefois précisé qu'il espérait qu'elle soit chaleureusement accueillie lors de son séjour dans la province. De plus, le premier ministre Kenny a dit espérer que Greta Thunberg reconnaisse les efforts déployés par l’industrie pétrolière et gazière de la province pour réduire ses émissions.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Courtoisie