Nouvelles : Des ambulances électriques pourraient être fabriquées au Québec.

Des ambulances électriques pourraient être fabriquées au Québec.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le gouvernement du Québec a annoncé qu'il participait à un projet qui permettrait de mettre sur le marché une ambulance électrique et d’autres "camions d’utilité" grâce à une contribution de 7,9 millions $. Le projet en question qui provient de Compagnie Électrique Lion, une compagnie dont l'usine est située à Saint-Jérôme, devrait nécessiter un investissement total de 15,8 millions $.

De nombreux types de véhicules électriques pourraient être produits grâce à ce projet, dont des camions de marchandises sèches ou réfrigérées, des camions atelier, des camions nacelle et même des camions de collecte.

Dans un communiqué publié par l'entreprise, on y apprend notamment que lorsque le projet sera à terme, "les investissements annoncés permettront de produire au Québec des véhicules lourds entièrement électriques, avec une réduction des coûts en énergie de 80 %, en maintenance de 60 %".

Évidemment, pour concrétiser un projet d'une telle envergure, Compagnie Électrique Lion devra compter sur la collaboration d'autres entreprises et parmi les partenaires qui ont confirmé leur participation, on y retrouve Demers manufacturier d’ambulances, Posi+ Technologies, Fourgons TRANSIT, Boivin Évolution, Systèmes PRAN et MAXIMETAL.

Le projet a été chaudement accueilli par le gouvernement, dont Pierre Fitzgibbon, ministre québécois de l’Économie et de l’Innovation, qui a déclaré: "Ce projet rejoint [...] la vision de notre gouvernement d’électrifier l’économie québécoise, notamment le secteur des transports, avec un objectif clair: celui de réduire nos émissions de gaz à effet de serre tout en enrichissant notre économie".

Enfin, du côté du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, celui-ci ne cache pas que ce projet va parfaitement dans le même sens que les objectifs que souhaite atteindre le gouvernement quant aux enjeux liés à l'environnement. À cet effet, le ministre a décrit le projet comme étant une "contribution importante à l’atteinte de notre objectif collectif visant à améliorer l’empreinte environnementale du Québec, entre autres dans le secteur des transports".

Plus de détails à venir...

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Huffington Post
Crédit Photo: Capture d'écran