Nouvelles : De nouvelles mesurer pour contrer l'alcool au volant en vigueur dès aujourd'hui.

De nouvelles mesurer pour contrer l'alcool au volant en vigueur dès aujourd'hui.

Ne vous surprenez pas si la police vous y oblige.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,230 1.2k Partages

Les policiers ont maintenant plus d'outils à leur disposition afin de lutter contre l'alcool au volant depuis minuit, étant donné que de l'entrée en vigueur de nouvelles dispositions à cet effet.

À partir de maintenant, les policiers seront donc dans le droit d'exiger un échantillon d'haleine auprès des automobilistes qu'ils immobiliseront en bordure de route. Jusqu'à minuit hier, les policiers ne pouvaient pas exiger un échantillon d'haleine si ceux-ci n'avaient pas un motif raisonnable de croire que le conducteur avait bu, or les choses ont changé et désormais, les conducteurs devront se plier à cette demande en toute circonstance.

Les conducteurs qui désireraient défier les autorités en refusant de s'y plier risquent tout simplement de s'exposer à une accusation criminelle.

Le ministère de la Justice du Canada a expliqué pourquoi la loi avait été modifiée de la sorte: "Les recherches soutiennent que près de 50 % des conducteurs dont le taux d’alcoolémie dépasse la limite légale ne sont pas détectés au moment des interceptions de vérification en bordure de la route".

Parmi les autres modifications faites à la loi, la défense du "dernier verre" ne sera plus valable. 

La défense du "dernier verre" faisait en sorte que les conducteurs accusés de conduite avec les facultés affaiblies pouvaient espérer être innocentés en mettant de l'avant que ceux-ci étaient en état de conduire au moment de prendre le volant, mais que le dernier verre consommé avait commencé à faire effet au cours des minutes suivantes. 

Pour l'année 2016 seulement, on estime que plus de 70 000 accidents ont été causés au Canada par des conducteurs qui avaient les facultés affaiblies. 

En ce qui concerne les accidents liés à la consommation de drogue, les chiffres se situent à 3000 pour la même année.

Dans un communiqué qui annonçait les nouvelles dispositions de la loi, le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale a expliqué: "La conduite avec facultés affaiblies est la principale cause criminelle de décès et de blessures au Canada. On peut éviter à 100 % la conduite avec les facultés affaiblies. Ne mettez pas votre vie et celle des autres en danger en conduisant après avoir bu".

Partager sur Facebook
1,230 1.2k Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: SQ