Nouvelles : Crise d'épilepsie au volant: coupable d'avoir tué une femme enceinte

Crise d'épilepsie au volant: coupable d'avoir tué une femme enceinte

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Jonathan Falardeau-Laroche, le conducteur souffrant d'épilepsie qui avait heurté mortellement une femme enceinte de 40 semaines devant le CHUL, à l'été 2016, a été trouvé coupable de négligence criminelle causant la mort.

C'est le 10 août 2016 que la collision tragique s'était produite alors que Falardeau-Laroche venait tout juste d'avoir été informé par son neurologue qu'il ne devrait plus prendre le volant en raison de ses symptômes épileptiques.

La victime de 27 ans, Marie-Pierre Gagné, revenait pour sa part d'un suivi de grossesse au Centre mère-Enfant lorsqu'au moment où elle se trouvait sur le terre-plein central du boulevard Laurier, la voiture de Falardeau-Laroche a dévié de sa trajectoire pour heurter de plein fouet la jeune maman.

Les services de secours étaient parvenus à sauver le bébé qu'elle portait dans son ventre, mais la mère est malheureusement décédée des suites de ses blessures.

Lors du procès de Falardeau-Laroche, la défense n'avait aucune preuve à présenter, mais elle soutenait toutefois que lors de l'entretien entre l'accusé et son neurologue, ce dernier n'aurait pas exprimé clairement que son patient ne pouvait plus prendre le volant.

La défense affirme que le neurologue aurait voulu se protéger en déclarant qu'il avait clairement averti son patient de plus conduire.

Maintenant que le conducteur de 25 ans a été formellement reconnu par le tribunal comme étant coupable de négligence criminelle ayant causé la mort, il devra attendre encore quelques semaines avant de connaître sa sentence.

Selon ce qu'indiquent les experts, Falardeau-Laroche pourrait être passible d'une peine d'emprisonnement à perpétuité.

Plus de détails à venir...

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada
Crédit Photo: Courtoisie