Nouvelles : Cet activiste dessine des pénis sur des nids de poule pour les faire disparaitre
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Cet activiste dessine des pénis sur des nids de poule pour les faire disparaitre

Une idée véritablement brillante!

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
286 286 Partages

Les nids de poule sont de véritables ennemis pour les automobilistes, ils sont notamment la cause d'accident et de dégâts matériels. Dans certaines villes, il y a en a tellement que les municipalités ne font plus rien pour les réparer, mais cet activiste a trouvé la meilleure solution pour forcer sa ville à faire quelque chose : il dessine des pénis sur des nids de poule pour les faire disparaitre.

C'est le site web d'information et de divertissement Fast Company qui rapporte cette nouvelle à la fois hilarante, mais aussi géniale parce que cet homme a sans doute trouvé la meilleure solution pour forcer les villes à réparer les nids de poule. En effet, il a décidé simplement de dessiner des pénis sur tous les nids de poule de la ville de Manchester en Angleterre. Sa tactique est simple, en faisant ça, il va choquer les autorités et les citoyens, ainsi la municipalité n'aura pas d'autres choix de réparer les nids de poule pour éviter de nouvelles dégradations comme les siennes. Une idée véritablement brillante.

C'est l'artiste urbain Wansky qui est l'auteur de ce joli coup explique Fast Company. Il a d'ailleurs expliqué au média que c'est après qu'un de ses amis se soit blessé en vélo en se prenant un nid de poule qu'il a eu cette idée pour que cela n'arrive plus jamais. En effet, il a décidé de recenser tous les nids de poule de la ville et de dessiner un pénis géant autour de chacun d'eux afin que les employés de la municipalités ne puissent pas les manquer. Au total, ce sont plus de 70 nids de poules qu'il a recouverts de dessins de pénis géant et on ne peut que saluer sa détermination.

Le plus fou dans cette histoire, c'est qu'à peine 48 heures après ses dessins de pénis, la ville de Manchester a réparé la majeure partie des nids de poule de la ville alors que cela faisait plusieurs années que certains devaient être réparés. Il aura donc fallu attendre qu'un artiste fasse des dessins osés dessus pour que la municipalité intervienne. Il y a de quoi rire jaune en apprenant cette nouvelle même si cette dernière illustre bien l'impact que peut avoir l'activisme culturel. 

Certains élus municipaux de la ville de Manchester ont tout de même trouvé le moyen de se plaindre en disant qu'effacer les graffitis de Wansky coûtait de l'argent à la municipalité. Néanmoins, ils n’ont pas pu s'empêcher de remarquer que cette initiative avait attiré leur attention. Un mal pour un bien selon eux.

Inutile de vous dire que cette histoire est devenue virale en rien de temps. Cela aura peut-être même donner des idées à certains activistes d'autres villes parce que Manchester n'est pas la seule municipalité dans le monde a être touché par les nids de poule. En effet, une ville comme Montréal aurait sans doute besoin de la même chose parce que la ville est connue depuis plusieurs années pour avoir un nombre de nids de poule assez conséquents. Il serait donc intéressant de voir si une action similaire aurait les mêmes effets dans la métropole québécoise.

Partager sur Facebook
286 286 Partages

Source: Fast Company
Crédit Photo: Facebook