Nouvelles : Cellulaire au volant: les policiers vont vous surveiller cette semaine

Cellulaire au volant: les policiers vont vous surveiller cette semaine

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,954 3.0k Partages

Les policiers de la province du Québec et les contrôleurs routiers vont surveiller de près l'utilisation du cellulaire au volant, cette semaine. 

L'opération nationale Distraction 2018 a été lancée le 21 septembre dernier en collaboration avec la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) dans toutes les villes. Elle va s'étendre jusqu'au 27 septembre. 

« Malheureusement, les gens veulent consulter leur cellulaire immédiatement quand un message vient d’entrer », a déploré Isabelle Gendron, porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS), en entrevue avec La Tribune. « Nous disons qu’il faut prendre le temps de s’immobiliser de façon sécuritaire sur le côté de la voie publique avant de consulter son cellulaire. »

Le Code de la sécurité routière a été modifié à la fin du mois de juin dernier. 

« Il est interdit à tout conducteur d’un véhicule routier de faire usage d’un téléphone cellulaire ou de tout autre appareil portatif conçu pour transmettre ou recevoir des informations ou pour être utilisé à des fins de divertissement, ou de faire usage d’un écran d’affichage. […] Le conducteur du véhicule routier qui tient en main, ou de toute autre manière, un appareil électronique portatif est présumé en faire usage », peut-on lire sur le site de la SAAQ.

« Utiliser un cellulaire ou un appareil électronique portatif ou consulter un écran sans respecter les règles d'installation et d'utilisation, ou le manipuler de quelque façon que ce soit, en conduisant, entraîne automatiquement » une amende de 300 dollars à 600 dollars et 5 points d'inaptitude. Une récidive à l'intérieur d'un délai de deux ans peut mener à le suspension immédiate du permis de conduire. 

Une vidéo récapitulant l'interdiction et les conséquences si les règles ne sont pas suivies a été diffusée par la SAAQ: 

« On voit que la tendance se poursuit depuis le début de 2018. Même si depuis le 30 juin les amendes ont été augmentées. On dirait que les gens ne comprennent pas plus », a ajouté Isabelle Gendron.

Plusieurs capsules ont été diffusées à la télévision, à la radio et sur internet depuis le début du mois de septembre pour sensibiliser les gens. Voici l'une des plus récentes capsules humoristiques diffusées sur le compte YouTube de la SAAQ: 

Partager sur Facebook
2,954 3.0k Partages

Source: SAAQ · Crédit Photo: Capture d'écran