Nouvelles : ALERTE: La Sûreté du Québec lance une alerte concernant cette fraude sur nos routes

ALERTE: La Sûreté du Québec lance une alerte concernant cette fraude sur nos routes

Une fraude reconnue par la SQ.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
13,608 13.6k Partages

Les automobilistes de la Montérégie sont la cible d'une nouvelle fraude qui profite de leur générosité et de leur empathie. 

Le modus operandi serait sensiblement le même dans tous les cas. Un ou deux hommes stationnés sur l'accotement ou une bretelle d'une autoroute feraient croire à un problème avec leur véhicule. Ils demanderaient des sommes en argent comptant pour faire remorquer leur véhicule, parfois en échange de faux bijoux. 

«Des individus à bord d’un véhicule s’immobilisent en bordure d’une route ou dans une bretelle de sortie d’autoroute et simulent une panne. Lorsqu’un automobiliste s’immobilise afin de vérifier si les gens ont besoin d’aide, les fraudeurs invoquent souvent la panne d’essence et demande de l’argent en échange de faux bijoux. Dans certains cas, des sommes d’argent ont été soutirées», a fait savoir Stéphane Tremblay de la Sûreté du Québec.

Plusieurs cas ont été rapportés aux autorités dans les municipalités de Saint-Simon, La Présentation, Saint-Hyacinthe, Saint-Liboire, Salaberry-de-Valleyfield, Hudson et L’Île-Perrot. On ignore pour le moment combien de victimes ont été piégés, mais le phénomène est assez étendu pour que la Sûreté du Québec décide d'émettre une alerte à toute la population qui empruntent les routes de la Montérégie. 

Si vous avez été victime d'un tel stratagème récemment ou si vous avez été témoin d'événements suspects, veuilles communiquer avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264 ou à l’organisme Échec au Crime au 1 800 711-1800.

À l'automne 2016, des événements similaires sont survenus le long de l’autoroute 30, à Brossard, Boucherville et Candiac, a rapporté Le Courrier du Sud. Les fraudeurs utilisaient un VUS gris pâle de marque Mercedes et promettaient de rembourser les bons samaritains. Ils remettaient une fausse carte d'affaires, mais les coordonnées étaient fausses et les victimes n'ont jamais été remboursées. 

«Le plaignant a rapporté qu’un véhicule était immobilisé dans la bretelle et que ses occupants disaient avoir une panne d’essence», avait expliqué une porte-parole de la Sûreté du Québec au Reflet. «L’individu demandait de l’argent pour l’essence en affirmant qu’il allait le rembourser. Il lui a demandé son numéro de téléphone pour le remboursement, mais le plaignant n’a jamais récupéré l’argent.»

Soyez vigilants si vous circulez sur les routes de la Montérégie dans les prochains jours!

Partager sur Facebook
13,608 13.6k Partages

Source: Journal Saint François · Crédit Photo: Adobe Stock