Nouvelles : À Québec des chauffeurs d'autobus scolaires se font intimider et frapper par des élèves

À Québec des chauffeurs d'autobus scolaires se font intimider et frapper par des élèves

Une violence quotidienne ou presque.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
56 56 Partages

Il s'agit d'une nouvelle à laquelle on ne s'attendait mais qui est malheureusement bien réelle. Dans la ville de Québec, des chauffeurs d'autobus scolaires se font intimider et frapper par des élèves.

C'est le quotidien le Journal de Montréal qui révèle cette terrible nouvelle qui nous rend bien triste et qui aussi nous choque profondément. Dans la ville de Québec, des chauffeurs d'autobus scolaires se font intimider et frapper par des élèves. En effet dans un terrible reportage du JdM, on apprendre que des employés de l'entreprise Autobus Laval font régulièrement l'objet de violences, qu'elles soient verbales ou physiques. Toujours selon les informations du JdM, les chauffeurs de bus fustigent la Commission scolaire des Premières-Seigneuries de ne pas faire quelque chose pour enrayer ce bien triste phénomène. Il y va de la santé mentale des chauffeurs qui pour beaucoup ont beaucoup de mal à vivre cette situation.

En effet, le Journal de Montréal est allé à la rencontre d'un chauffeur en particulier à qui il est arrivé une terrible mésaventure avec un jeune élève. Ce dernier l'a intimidé pendant plusieurs minutes avant de lui mettre une grosse claque qui lui a fait très mal et qui a même fait tombé son chapeau. Autant vous dire que ce chauffeur a été traumatisé de cet événement et il lui aura fallu prendre une semaine d'arrêt de travail afin de s'en remettre. Et encore one pense pas qu'il soit véritablement remis puisqu'il a expliqué au Journal de Montréal qu'il ne se passait une journée sans qu'il repense à cet incident.

Toujours selon les informations du Journal de Montréal, il y aurait cinq autres chauffeurs qui auraient vécus des situations similaires à celles de ce chauffeur, c'est à dire de l'intimidation, de la violence verbale ainsi que de la violence physique. Certains en plus de recevoir des coups se seraient même fait jeter des pierres. D'ailleurs un des chauffeurs agressés pas ces jeunes élèves a peur pour sa vie parce que si ces enfants sont armés d'armes blanches ils seraient capables de s'en servir contre lui estime le chauffeur.

C'est donc un climat de peur qui règne parmi les chauffeurs d'autobus de la ville de Québec. Non seulement ils ont peur pour la vie mais ils ont également peur que personne ne viennent les aider puisque pour le moment aucune sanction n'a été mis en place envers les élèves concernés. Que doivent-ils faire alors ? Quelles sont les possibilités de défense pour les chauffeurs ? En effet, il n'y en aurait pas beaucoup, ils ne pourraient pas frapper les élèves en réponse à leurs actes violents. Cela pourrait créer une énorme polémique et leur faire risquer de perdre leur emploi comme ce chauffeur de bus en France qui avait mis une claque à un élève parce qu'il l'avait insulté.

Ainsi la marge de manoeuvre des chauffeurs de bus de la ville de Québec est très minime et ils semblent être pris au piège dans cercle vicieux d'intimidation. On espère qu'une solution sera trouvée et qu'elle permettra de les laisser exercer leur métier dans la paix et le calme sans mettre leur vie et leur santé mentale en danger.

Partager sur Facebook
56 56 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: iStock